• Facebook

  • Instagram

  • linkedin

  • Archives for Alimentation

    stress naturopathie

    Le magnésium, ton partenaire bien-être et anti-stress !

    Le magnésium est un minéral essentiel à la vie.

    Il va avoir de nombreux rôles dans la gestion du stress, dans le maintien d’un bon équilibre émotionnel, dans la lutte contre la fatigue physique et/ou psychique, dans la bonne fixation du calcium…

    Bref le magnésium est ton ami pour la vie (comme les produits laitiers…non j’déconne).

    Quels sont les signes d’une carence en magnésium ?

    Les signes d’une carence en magnésium sont nombreux :

    • signes nerveux : nervosité, difficulté à gérer le stress, insomnie, anxiété

    • signe de fatigue : fatigue générale, parfois accompagnée de vertiges et de maux de tête, difficultés de concentration

    • signes neuro-musculaires : la fameuse paupière qui tressaille, le doigt sauteur, fourmillements, crampes, engourdissement (notamment des mains et des pieds)

    Bon à savoir : la carence en magnésium favorise certaines maladies, comme les maladies cardiovasculaires (infarctus, AVC), le diabète (le magnésium va rendre tes organes plus sensibles à l’insuline sécrétée par ton pancréas et du coup participe à la régulation de la glycémie) ou encore la fibromyalgie.

    N’hésite pas à te rapprocher de ton médecin ou de ton naturopathe pour évaluer ta carence ! Tu trouveras dans les minutes naturo un petit questionnaire pour t’autoévaluer.

     

    Pourquoi une telle carence ?

    Cette carence a deux causes principales :

    • Notre alimentation peine à couvrir nos besoins

    • Le rythme de vie actuel est un grand consommateur de magnésium. Ainsi le stress provoque une élimination accrue de magnésium par ton corps (cela peut aller jusqu’à 600mg par jour !). Or le manque de magnésium entraînant une sensibilité accrue au stress, on comprend bien que l’on est dans un cercle vicieux !

    stress naturopathie
    aliments riches en magnesium

    Comment prévenir cette carence ?

    Privilégie toujours le recadrage à l’assiette. Certains aliments sont particulièrement riches en magnésium :

    • Mollusques (bigorneaux, moules…)

    • Fruits secs (amandes, noix de cajou, noisettes…)

    • Céréales complètes

    • Chocolat noir (j’ai dit noir, pas au lait, ni les Ferrero rocher, ni les Kinder, c’est à dire un chocolat noir composé d’au moins 65% de cacao)

    • Certaines eaux sont également intéressantes à consommer comme Hépar, Badoit, Contrex, Quézac

    Si tu décides de te supplémenter, choisis judicieusement ton complément.

    Il faut également savoir que tous les magnésiums vendus ne se valent pas. L’assimilation peut être différente, tout comme leur effet sur ton sphère intestinale.

    Pour simplifier au maximum, il y a 3 grandes catégories de magnésium :

    – les sels inorganiques (on retrouve ici par exemple le sulfate ou l’oxyde de magnésium) : peu assimilables et laxatifs

    – les sels organiques (citrate, lactate de magnésium…) : assimilation moyenne et peu d’effet sur le transit

    – et enfin les sels liposolubles (glycérophosphate, malate…) : excellente tolérance et excellente assimilation.

     

    Ton médecin ou ton naturopathe saura te recommander le produit le mieux adapté à tes symptômes et à tes antécédents médicaux, ainsi que le traitement à suivre (dosage, durée).

     Généralement tu commenceras par une phase d’attaque (courte et plus dosée, pour mettre ko tes symptômes) puis tu suivras une phase de croisière (avec un dosage plus soft que tu diminueras progressivement).

    Lire la suite
    légumineuses

    Les légumineuses oh oui ! mais pas n’importe comment !

    Les légumineuses, c’est quoi ?

    Consommées partout dans le monde depuis très longtemps, les légumineuses ont constitué une alimentation de base pour de nombreux peuples. A juste titre !

    Oubliées ou peu présentes en France, elles sont depuis quelques années remises sur le devant de la scène. Elles ont ainsi été intégrées dans les nouvelles recommandations alimentaires publiées par l’Agence Française de l’Alimentation.

    Il existe différents types de légumineuses :

    • les fèves.
    • les pois (cassés, chiches…).
    • les lentilles (vertes, corail, brunes..).
    • les haricots (noirs, blancs, rouges…).
    • et toutes les variétés de soja.

    Pourquoi en manger ?

    Les légumineuses (ou légumes secs, c’est la même chose) sont souvent la botte secrète des végétariens pour pallier à leurs potentielles carences. Mais leurs très nombreuses vertus sont intéressantes pour tout le monde, y compris pour ceux qui souhaitent réduire leur consommation de viande :

    • riches en protéines, elles peuvent remplacer les protéines animales si on les associe aux céréales. Et cela sans apporter de graisses saturées ni de cholestérol.
    • riches en vitamines et en minéraux : n’oublions pas que la légumineuse est avant tout une graine et qu’elle a donc toutes les réserves nécessaires au développement d’une future plante !  Magnésium, fer, potassium, zinc sont entre autres au rendez-vous, mais aussi des vitamines du groupe B.
    • riches en fibres, elles aident à lutter contre la constipation.
    • considérées comme un aliment Indice Glycémique Bas, les légumineuses aident à réguler le taux de sucre sanguin.
    • sans gluten, elles peuvent être consommées par les personnes souffrant d’une intolérance ou d’une sensibilité au gluten.
    legumineuse naturopathie
    ventre naturopathie
    préparation légumineuses

    Les légumineuses, comment bien les consommer?

    Les légumineuses sont un trésor certes, mais il faut les cuisiner avec certaines précautions si on veut profiter de tous leurs bienfaits et éviter les désagréments!

    Il est nécessaire de faire tremper la majorité des légumineuses, en moyenne 8 heures dans de l’eau. N’oublie pas que ce sont des graines et qu’en tant que telles, elles ont des moyens de défense contre les prédateurs naturels et tout un arsenal anti germination. Sans rentrer dans les détails, l’idée est de se débarrasser de l’acide phytique, naturellement présent dans les légumineuses, car ce dernier nuit à leur bonne digestion et à leur bonne assimilation. Evidemment l’eau de trempage est jetée et on rincera les légumineuses avant cuisson.

    Si ton appareil digestif a un peu de mal avec les légumineuses (la richesse en fibres peut surprendre), je te conseille de commencer par les faire en soupe: ainsi broyées, elles seront moins compliquées à gérer pour ton estomac.

    Pour avoir un excellent apport en protéines et en acides aminés, mélange les légumineuses à des céréales  : rajoute ainsi du riz aux haricots rouges, de la semoule aux pois chiches…ces mélanges te rappellent quelque chose? le chili ou le couscous se basent par exemple sur ces associations!

    Maintenant tu es paré(e) pour profiter de toutes leurs richesses!

    Si tu veux des idées recettes avec les légumineuses, je te recommande le livre de Valérie Cupillard, Céréales et Légumineuses.

    Lire la suite